Maison diocésaine

Octobre 2017

Le vendredi 13 octobre, j’ai vécu une crise cardiaque et on m’a emmené rapidement aux urgences dans une ambulance dont la sirène dégageait la route vers l’hôpital de Compiègne. Des examens ont montré que l’artère principale qui nourrit le cœur était bouchée. Cela a nécessité l’intervention d’un chirurgien qui a posé un stent dans l’artère bouchée. Après l’intervention, une grande fatigue. Il faut un repos sérieux. C’est ainsi qu’on m’a conduit dans un lieu de repos exceptionnel ! Une maison diocésaine près de la mer qui accueille des groupes chrétiens et des personnes individuelles pour des temps de ressourcement et de repos. C’est là que je suis en ce moment avec le soutien et la surveillance d’Odile qui a reçu mission de s’occuper de moi et de mes besoins médicaux durant mes vieux jours.

Je me sens bien, mais il est évident que mon cœur est plus faible et donc moi aussi. J’ai besoin d’un long et bon repos pour récupérer mes forces et mieux accepter une vie sans trop d’activités. J’ai décidé alors, avec le responsable de la Ferme, Antoine Paoli, de ne pas donner les retraites, les conférences et les diverses rencontres prévues jusqu’au début du mois de février. Trois mois de repos sérieux sans aucune activité.

C’est un changement radical qui m’appelle à vivre, pendant cette période, une vie très tranquille, à l’écart, dans ma Maison Lazare à Trosly. Une vie où je vais apprendre à vivre avec mes propres faiblesses et fragilités et devenir par là, plus petit: « Le Royaume des Cieux appartient aux petits enfants » dit Jésus. Une vie où je pourrai surtout apprendre et réapprendre une prière plus longue : demeurer en Dieu, demeurer en Jésus qui dit : « Demeurez en mon Amour ». Ce sera un peu comme une nouvelle naissance. Christine McGrievy, responsable de ma communauté de L’Arche à Trosly, m’a confié une mission importante : celle de demeurer près de Dieu pour tous les besoins de L’Arche, et j’ajoute de Foi et Lumière. Juste être là pour vivre l’essentiel de notre spiritualité, en communion avec Dieu et avec tous mes frères et sœurs de L’Arche, de Foi et Lumière et de notre grande famille spirituelle répandue à travers le monde.

Cette nouvelle étape implique pour moi des renoncements. Je n’aurai plus la grâce et la joie de vivre des rencontres d’amitié et de soutien dans l’accompagnement comme je l’ai vécu jusqu’alors : des rencontres qui m’ont fait beaucoup de bien. J’irai beaucoup moins dans mon foyer, le Val Fleuri, qui a été et est toujours ma joie – tout en restant en contact avec Pat, Doudoul, Anicette et tous les autres.

Un changement un peu radical ! Et puis nous verrons peu à peu ce que je pourrai assumer en février et par la suite. Christine avec Odile vont arranger les questions matérielles pour faciliter cette nouvelle vie. Celle-ci sera aussi faite de lectures (sérieuses et drôles), de marches dans mon jardin où j’écouterai les oiseaux et il y aura aussi la joie de manger sans sel et d’écarter le foie gras de Noël ! Cette vie ne sera pas juste tournée vers le ciel mais aussi vers la terre où il y a tant de joies et de choses merveilleuses.

Je serai en communion avec chacun de vous, j’aurai besoin du soutien et de l’amour de chacun pour mieux vivre ce que Dieu semble me demander maintenant.

Merci ! Je vous embrasse tous,

Jean

Version à télécharger