Jean Vanier sur la plage à Berck

Noël 2013

Mes chers amis,

Voici la lettre que j’ai adressée à tous les amis chrétiens du Moyen-Orient à la demande du journal catholique La Croix. Nous, en France, nous vivons Noël dans la paix, mais il y a tous ceux qui vivent Noël dans la souffrance et la guerre. Je vous transmets cette lettre pour que nous puissions prier ensemble les uns pour les autres.

Mes amis chrétiens du Moyen-Orient,

Je vous écris depuis ma communauté de L’Arche où je vis avec des personnes ayant un handicap mental depuis près de 50 ans. Je connais beaucoup d’entre vous grâce à mes nombreux voyages au Moyen-Orient, lorsque je visitais vos communautés de Foi et Lumière et L’Arche. Maintenant beaucoup d’entre vous vivez des situations précaires, dangereuses où il y a les persécutions, les guerres et les injustices.

Noël approche, Noël un temps de paix si doux, mais qui rappelle aussi un temps de guerre terrible, car Hérode a assassiné tous les enfants de moins de deux ans autour de Bethléem; quelle horreur ! Ces cris d’enfants, de mamans, la colère contenue des papas. Noël est aussi le temps de la longue marche des réfugiés. Joseph et Marie sont partis en hâte avec l’enfant pour fuir les persécutions. Aujourd’hui un grand nombre d’entre vous sont comme la sainte famille, des réfugiés vivants sous la tente.

Aujourd’hui je ne me sens pas à l’aise loin de vous, mais je vous suis uni dans le Corps du Christ. Nous sommes ensemble; ma prière et celle de tant de vos amis voudraient vous envelopper de paix. La peur si vite nous détruit. Jésus s’est approché si souvent de ses disciples en leur disant : « N’ayez pas peur, ne craignez pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le royaume ». Jésus veut dire à chacun : « aie confiance, tu es aimé, je suis avec toi ».

Beaucoup d’entre vous vivez sur la terre de Jésus. Cette terre a été évangélisée par Jésus lui-même et par ses apôtres. Vous êtes si importants pour Dieu et Jésus est avec vous; il n’est pas là pour supprimer les souffrances, mais il est là pour donner une force pour porter les souffrances.

Nous sommes avec vous par le cœur, par l’esprit. St Paul dit que dans le Corps qu’est l’Église les plus faibles sont indispensables; ils rendent présent Jésus crucifié. Oui, les chrétiens du Moyen-Orient sont crucifiés. Marie est là avec Jésus crucifié, elle est là avec vous; qu’elle puisse vous apporter paix et tendresse.

Dites-bien à vos voisins, hommes et femmes musulmans qui honorent et louent le Dieu de la paix, et qui sont meurtris par ceux qui abaissent le saint Nom de Dieu par leur violence, que nous prions pour eux et avec eux. Nous prions aussi pour ceux qui ont été entrainés dans un monde de violence; qu’ils puissent retrouver le vrai Dieu de la paix.

Notre Dieu à tous désire la paix, afin que nous puissions nous rencontrer avec des cœurs ouverts et aimants, comme des enfants bien-aimés de Dieu.

Que le Dieu de la paix vous bénisse tous !

En ce moment (15 décembre) je donne une retraite pour 45 hommes et femmes de la rue qui habitent en communauté avec des volontaires, dans une quinzaine d’appartements à Paris.

Ces communautés sont merveilleuses, surprenantes, pleines de vie et d’inattendus car les personnes accueillies ont chacune leur histoire de vie et de souffrance. Elles étaient là à la Ferme pour préparer Noël, pour prier, pour se laver les pieds les uns aux autres comme Jésus. Comme ce sont des personnes de la rue elles ont préféré que ces conférences prennent un caractère d’échanges. Elles savent partager leurs angoisses et leurs peurs comme elles savent parler des joies et des difficultés qu’elles vivent dans la vie communautaire. Ce groupe vient deux fois par an à la Ferme; certains d’entre eux étaient déjà venus, pour d’autres c’était la première fois. C’est une joie de pouvoir annoncer Jésus qui est venu pour dire à chacun : « tu es important et précieux, plus beau que tu n’oses le croire ». Quand nous sommes là tous ensemble unis autour de la Parole de Dieu, c’est un peu comme le Royaume des Cieux, le Royaume de l’Amour.

Ma joie, durant les derniers mois, a été de donner des retraites à la Ferme et parfois de donner des sessions pour des membres de L’Arche. Au fond, c’est toujours de la même réalité que je parle : nous sommes transformés par les rencontres avec des gens faibles et qui crient pour l’amitié. La vision de nos sociétés risque de pousser chacun à monter plus haut, à avoir plus de biens matériels, de pouvoir et de renommée, à se séparer des plus faibles, mais ce sont toujours les gens fragiles qui sont les plus proches de leur humanité, de leur souffrance et de leur besoin d’être aimés. Ce sont eux qui montrent un chemin de vie, de vérité et d’amour.

Vous n’allez pas le croire, mais, il y a quelques semaines je suis retourné à Berck pour marcher sur les plages, admirer les mouettes, respirer le bon air de la mer et prier avec les Petites Sœurs de Jésus qui nous ont accueillis, Odile et moi, pendant 3 jours. Les vacances font du bien !

Dieu continue à envoyer des prophètes comme Nelson Mandela – 28 ans en prison et de nombreuses années aux travaux forcés.

Quelle horreur ! Et quelle vision de paix, de liberté et de pardon. Oui, il donne espérance pour l’humanité en guerre ou en fuite vers le confort. Prions pour que chacun de nous puisse l’imiter et le suivre sur cette voie de paix et de réconciliation, et que Dieu suscite d’autres hommes et d’autres femmes comme lui, comme Aung San Suu Kyi en Birmanie.

Dans quelques jours avec Patrick, André et les autres de mon foyer, nous allons passer de maison en maison dans le village pour chanter des chants de Noël « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et paix aux hommes qu’il aime ».

Oui, gloire à Dieu pour la beauté de la création, la beauté des enfants et de tant de gens merveilleux qui luttent pour la paix. Dieu, à travers le prophète Ezéchiel, annonce : « je changerai votre cœur de pierre et vous donnerai un cœur de chair et mettrai mon esprit en vous ». La peur, si souvent, nous enferme en nous-mêmes. Cependant les peurs peuvent être transformées par la Confiance. Que nos cœurs s’ouvrent à l’amour, à la paix et à cette confiance !

Que le Dieu de la Paix puisse naitre en chacun de nous !

Jean

Version à télécharger

La Lettre de Jean Vanier est envoyée à environ tous les 3 mois. L’Association Jean Vanier est responsable des listes d’abonnés et ne partage pas les informations relatives aux abonnements avec de tierces parties. Seuls les champs Courriel et Langue sont exigés. Les autres renseignements nous aideraient à personnaliser le contenu et à éviter les entrées doubles.

Désirez-vous recevoir par courriel un résumé des actualités autour de JeanVanier et de son impact dans le monde? Ce bulletin mensuel sera lancé à lautomne 2018.