Porteur d'espoir en Irlande

Jean Vanier a visité l'Irlande du Nord et du Sud souvent pendant les conflits en Irlande du Nord ainsi que durant la période d’instabilité qui a suivi. Il a été un porteur d'espoir et d'encouragement dans les lieux et les situations où les relations et la confiance se sont brisées.

Par Ruth Patterson

Ruth Patterson est une ministre de l'Église presbytérienne, la première femme à être ordonnée en tant que pasteur en Irlande. Depuis 1988, Ruth a été Directrice des ‘Restoration Ministries’ (Ministères de restauration), une organisation chrétienne interconfessionnelle œuvrant en Irlande du Nord pour la réconciliation et la paix.



Jean Vanier a visité l'Irlande du Nord et du Sud à de nombreuses reprises pendant les trente années qu’ont duré les conflits en Irlande du Nord ainsi que durant la période d’instabilité qui a suivi. Il a été - et continue d'être - un porteur d'espoir et d'encouragement dans les lieux et les situations où les relations et la confiance se sont brisées. En plein cœur du conflit, il nous a dit, par sa présence et ses mots, que nous étions beaux, ce qui nous a alors semblé plutôt difficile à croire. En d'autres mots, il nous aimait.

La conscience d’être aimé et l’acceptation de cet amour sont un moteur puissant pour celles et ceux qui œuvrent pour la paix. Il en va de même pour le processus et la pratique du pardon. Jean dit souvent que la communauté est fondée sur le pardon et qu’elle se construit grâce à l'amour.

Faith & Friendship

En 1995, une très importante conférence a eu lieu en Irlande du Nord. C’était pendant le premier cessez-le feu et Jean y tenait le rôle d'orateur principal. Dans la foulée de cette conférence, il nous a suggéré de créer un mouvement de taille modeste en vue d’encourager les gens à se réunir malgré les différences religieuses et à partager leur foi dans une atmosphère d'amitié. C’est ce que nous avons fait en 1997 avec la création de Faith & Friendship, qui existe depuis ce temps. L’organisme compte maintenant sept groupes qui sont situés en divers endroits du pays.

Lors des rencontres mensuelles, les gens écoutent les histoires les uns des autres, tissent des liens, échangent sur des lignes directrices tirées des Écritures, discutent d’éventuelles activités conjointes et prient ensemble. Jean a la conviction que le travail pour la paix commence de façon humble, presque cachée, au sein d’unités aussi petites que la famille.
L’organisme Faith & Friendship est un mouvement si humble et si peu visible, et pourtant, à l’instar d'autres initiatives, il est un instrument de changement. Il est en effet un pont qui enjambe les eaux troubles de la tension et de la méfiance qui font obstacle à la paix.

Une prise de conscience

Une des valeurs fondamentales de L'Arche est que les gens pauvres, petits et brisés de ce monde soient pour nous un don de Dieu, en ce sens qu'ils nous permettent de voir en nous-mêmes une vérité : nous sommes tous pauvres, petits et brisés, mais nous sommes tous également les bien-aimés de Jésus.

J’ai l’impression qu’au cours des années, l'Irlande a été pauvre, petite et brisée et que nous semblons ne jamais apprendre de notre histoire. Au fur et à mesure que notre processus de paix progresse, bien que de façon hésitante, et que nous portons en nous cet état de personnes bien-aimées, j’en viens à croire que nous avons encore la possibilité de partager avec le monde cette vérité, à savoir que le monde entier est pauvre, petit et brisé, mais qu’il est également bien-aimé.

C’est à partir de cette prise de conscience que commence la paix. Et cette prise de conscience est le cadeau que Jean offre au monde en tant qu’artisan de paix


Recevez la Citation du jour


Recevez à chaque jour par courriel une Citation du jour puisée dans les écrits de Jean Vanier.

Citations vivantes