« En reconnaissant l’importance de chaque personne, quelle que soit sa situation sociale, Jean Vanier affirme que chacun de nous peut non seulement aider les autres, mais aussi s’élever soi-même. »

Distinctions et prix

Joseph Kennedy Foundation Award, avec Mother Teresa, Washington D.C., États-Unis, 1971

Officier de l’Ordre du Canada, Canada, 1972

Prix de l’Institut de la vie, France, 1973

Compagnon de l’Ordre du Canada, 1989

The Maclean’s Honor Roll, Canada, 1990

Prix de la Banque Royale du Canada, 1991

Grand Officier de l’Ordre national du Québec, Canada, 1992

Humanitarian Award, University of Notre Dame, États-Unis, 1993

Chevalier de la Légion d’Honneur, France, 1994

Prix International Paul VI, remis par le Pape Jean-Paul II, Italie, 1997

Rabbi Gunther Plaut Humanitarian Award, Canada, 2001

Officier de la Légion d’Honneur, France, 2002

Community of Christ International Peace Award, États-Unis, 2003

Prix Gadium et Spes, de L’Ordre des Chevaliers de Colomb, Canada, 2005

Médaille de l’Ordre Ecce Homo, Tomaszów, Pologne, 2005

Prix du Sénat de la République de Pologne, 2006

Blessed are the Peacemakers Award, Chicago Catholic Theological Union, États-Unis, 2006

Beacon Fellowship Prize, Royaume-Uni, 2006

Nation Builder Award, Globe & Mail, Canada, 2008

Pacem in Terris award, États-Unis, 2013

International Human Development and Solidarity Award, University of Notre Dame, États-Unis, 2014

Prix Templeton, Fondation Templeton, États-Unis, 2015

Commandeur de la Légion d’Honneur, France, 2016

 

Prix Templeton 2015

Le 8 mai 2015, à Londres, Jean Vanier recevait le Prix Templeton. Chaque année, le prix Templeton récompense, de son vivant, une personne qui a contribué de manière exceptionnelle à promouvoir la dimension spirituelle de la vie, que ce soit par ses idées, une découverte ou des travaux concrets.

Cinquante années de vie partagée avec des personnes ayant une déficience intellectuelle ont donné à Jean Vanier une conscience intime de nos vulnérabilités et une profonde compréhension de notre humanité commune.

En proposant la candidature de Jean Vanier, le professeur John Swinton, maître en théologie appliquée et en soutien pastoral à l’école de théologie de l’université d’Aberdeen, a comparé Jean Vanier, qui est philosophe de formation, à un scientifique : « On peut se représenter L’Arche et Foi et Lumière comme des laboratoires vivants, avec de vraies personnes, de vrais problèmes et dans la vraie vie. »

Jennifer Simpson, fille de John M. Templeton Jr., président de la fondation, et petite-fille de Sir John Templeton, signalait que Jean Vanier nous fait découvrir à quel point le pouvoir de l’amour favorise la progression spirituelle dans le monde. « En reconnaissant l’importance de chaque personne, quelle que soit sa situation sociale, Jean Vanier affirme que chacun de nous peut non seulement aider les autres, mais aussi s’élever soi-même. » dit-elle. « Son message puissant et sa démarche concrète d’amour ont le pouvoir de changer le monde, comme ils ont déjà changé la vie des innombrables personnes qui ont été touchées par cet homme extraordinaire ».

Dans son discours de réception, Jean Vanier a appelé à la paix dans le monde : « Avant d’être chrétiens, juifs ou musulmans, avant d’être américains ou africains, généraux ou prêtres, rabbins ou imams, avant d’avoir des déficiences visibles ou invisibles, nous sommes tous des êtres humains dotés d‘un cœur capable d’aimer. »

Jean Vanier a donc rejoint les 44 éminents lauréats qui l’ont précédé, dont Mère Teresa, première récipiendaire du prix, en 1973; Alexandre Soljenitsyne (1983); le philosophe canadien Charles Taylor (2007); Desmond Tutu, qui fut archevêque anglican du Cap, en Afrique du Sud (2013); et le Dalaï-Lama (2012).

http://www.templetonprize.org/previouswinner.html (nouvelle fenêtre)

Le prix Templeton a été fondé en 1972 par feu Sir John Templeton, investisseur et philanthrope d’envergure mondiale. Ce prix est la pierre angulaire des efforts déployés par la Fondation dans le monde entier pour servir de catalyseur philanthropique en matière de découvertes relatives aux finalités de la vie humaine et aux questionnements existentiels.

Le prix, dont la bourse vaut environ 1,7 million de dollars (soit 1,5 million d’euros), compte parmi les plus importantes récompenses accordées à un particulier. Jean Vanier a choisi de remettre la bourse intégralement à L’Arche et à Foi et Lumière, et par leur entremise, à d’autres organismes dans des pays économiquement désavantagés qui travaillent à améliorer la qualité de vie et révéler les dons uniques des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Lire le discours préparatoire de Jean Vanier (version PDF – nouvelle fenêtre)

Vidéo de la cérémonie