La spiritualité de L'Arche

Novalis, 1995

Jean Vanier décrit comment la vie partagée avec des personnes fragiles, touchées par une déficience intellectuelle nous appelle à nous transformer, à nous dégager de nous‐mêmes, à risquer de nous perdre pour mieux nous retrouver. C'est l'expérience intime de Jean Vanier qui est ici décrite alors qu'il quitte une vie rangée pour aller vivre avec Raphael et Philippe, deux hommes confinés à un asile psychiatrique. C'est ainsi qu'il découvre ses propres 'déficiences du cœur', ses difficultés à aimer et à pardonner. La vulnérabilité de l'être fait surgir de grandes questions qui ont le pouvoir de nous lancer sur un chemin de liberté.


Jésus, le don de l'amour

Fleurus, 1994

Si Jésus est seulement le fondateur d’une religion, alors toutes les religions se valent et le christianisme, parmi d’autres, rend service avec ses rites et son enseignement. Ce beau livre de Jean Vanier rappellera à certains et fera découvrir à d’autres que Jésus n’est pas venu fonder une religion mais créer, et plus exactement recréer une communion. Par sa mort et sa résurrection, il a rendu possible une communion éternelle d’amour des hommes entre eux et avec Dieu. Il n’y a donc pas d’abord des rites à célébrer ou un enseignement à observer, mais «Jésus, le don de l’amour» à accueillir. Jean Vanier livre son expérience de vie avec Jésus; il présente Jésus comme il le perçoit dans l'accueil de la parole de Dieu et l'accueil des petits et des faibles.


Une porte d'espérance

Editions de l'Atelier, 1993

Jean Vanier nous invite à aller au‐delà de la compréhension et de la compassion envers les personnes avec un handicap. Quand, en 1964, il s’installe avec deux d’entre eux, Philippe et Raphaël, dans un petit village de l’Oise, il n’imagine certainement pas le monde qui s’ouvre derrière la petite porte qu’il pousse. La lumière qui s'introduit dans l'embrasure de la porte de L'Arche est toute intérieure. Elle éclaire tout homme sur la joie qui émane de sa fragilité acceptée et aimée." Des pages sur la vie de Jean Vanier, sur les communautés de L'Arche qu'il a fondées, sur les personnes touchées par une déficience intellectuelle, l'amour et la fraternité qu'ils partagent et leur vie intérieure.
L’amour dont nous parle Jean Vanier est une invitation au voyage au pays de l’autre: «Viens, vends tout ce que tu as et suis‐moi» demande le Christ au jeune homme riche. Ses mots sont un pari de confiance en la personne que nous jugeons au premier abord inutile, celle que nous rejetons car elle est instable, renversante, dérangeante. Mais, nous dit Jean Vanier, elle peut combler au‐delà de toute espérance : avec elle, le rejet devient accueil, la compétition devient communion. Les textes qui paraissent dans cet «itinéraire» ont subi l’épreuve de l’expérience et du temps.


Le corps brisé

Parole et Silence, 1988

Les jeunes ont joué un rôle important dans ma vie au cours de ces vingt dernières années. Ils m'interpellent par leur soif profonde de Dieu et par leur désir de trouver des chemins authentiques pour vivre l'Évangile. Mais dans notre monde brisé, cette soif et ce désir sont également cause de souffrance, de peur, et même parfois de désespoir. Il y a tant de lieux de divisions, d'oppressions, de haines et de guerres, que beaucoup se sentent découragés, parfois même désespérés. «Dans toutes ces brisures, cependant, il y a des semences de vie.
Il faut qu'une terre soit brisée, labourée, pour pouvoir accueillir la semence. Un poème persan dit: "Fends le cœur de l'homme, tu y trouveras un soleil". Ces semences sont cachées dans tant de cœurs humains brisés qui renaissent à l'espérance et s'ouvrent à l'amour, et dans tant de petites communautés qui accueillent des personnes faibles, témoignant ainsi que la vie est plus forte que la mort. Oui, caché dans tout corps, aussi brisé soit‐il, bat un cœur, capable d'aimer, un cœur qui est la demeure de l'esprit de Dieu».
Ce livre est écrit pour ces jeunes qui sont parfois rebelles et en colère, et pourtant accueillants; parfois perdus, et pourtant en recherche, assoiffés de vie, avançant à tâtons; parfois dans la détresse, et pourtant gardant en eux une lueur d'espérance. Il propose entre autre une compréhension renouvelée du corps à la lumière de l'expérience avec des personnes blessées dans leur corps et dans leur être profond.


Je marche avec Jésus

Anne Sigier, 1985

Jean Vanier et une petite sœur de Jésus ont mis en commun leurs talents pour offrir dans ce livre la possibilité d’une contemplation de la Parole de Dieu. Je marche avec Jésus est un chemin qui mène à l’essentiel de l’Évangile: entrer en contact avec Jésus dans le Pauvre à travers la prière, la Parole de Dieu, les sacrements et la vie communautaire. Idéal pour enfants ou adolescents, le langage est simple et facile à lire. Il peut aussi être utilisé comme livre à colorier.


Je rencontre Jésus

Anne Sigier, 1982

Jean Vanier et une petite sœur de Jésus ont mis en commun leurs talents pour offrir dans ce livre une contemplation de la Parole de Dieu. Je marche avec Jésus est un chemin qui mène à l’essentiel de l’Évangile: rencontrer Jésus à travers la relation avec les plus vulnérable, la prière, la Parole de Dieu, les sacrements et la vie communautaire. Idéal pour enfants ou adolescents, le langage est simple et facile à lire. Il peut aussi être utilisé comme livre à colorier.