La source des larmes

Parole et Silence, 2001

Où se trouve la source des larmes? D'où naissent‐elles sinon du plus profond de notre être? C'est vers cette source et vers ce secret que Jean Vanier veut nous entraîner en nous proposant de suivre un chemin vers nous‐mêmes.


La dépression

Livre Ouvert, 2001

Vraie maladie ou blessure du cœur, la dépression n’est pas une maladie honteuse qu’il faut cacher à soi‐même et aux autres. Pour Jean Vanier la dépression est une maladie du « souffle ». Ce blocage du souffle amène malheureusement toutes sortes d’angoisses, toutes sortes d’éléments à l’intérieur de soi que l’on veut calmer car les blessures du cœur sont des réalités de la vie qu’on ne peut empêcher et qui conduit dans des abîmes de solitude, d'angoisses, d'apathie et de désespoir. Pour Vanier, la vraie question est  du domaine de l'accompagnement. Personne ne peut se sortir seul d'une dépression. Comment dès lors se poser et  accompagner car devant la dépression nous devenons nous‐mêmes très pauvre.


Toute personne est une histoire sacrée

Plon, 1999

Jean Vanier aborde ici tous les aspects de l'existence : les âges de la vie, les blessures de l'enfance, les peurs qui demeurent en nous, le mal qui nous sépare des autres, la force de l'amour, les chemins de guérison. Ce livre aidera ceux qui veulent apprendre à s'aimer pour mieux aimer les autres.


La communauté lieu du pardon et de la fête

Fleurus, 1998

La vie communautaire est une merveilleuse aventure. Ce livre clarifie les conditions nécessaires à une vie communautaire. Écrit sous forme de brèves, Jean Vanier donne des pistes de réflexions et les conditions nécessaires à la vie en communauté, lieu d'amour et d'épanouissement. Ces pistes de réflexion Jean Vanier nous les offre comme autant de découvertes vécues au quotidien à travers les moments d'unité mais aussi de tensions et de souffrances.


Aimer jusqu'au bout. Le scandale du lavement des pieds

Novalis, 1996

Comme saint Bernard, Jean Vanier associe le geste du lavement des pieds à un sacrement: «Le lavement des pieds est symbolique. C’est un geste qui parle de service, de communion, de pardon mutuel, de co‐existence, d’unité». Jean Vanier met ce geste à l'honneur dans les communautés de L'Arche. Il invita plus de deux cent cinquante délégués de diverses églises à faire ensemble cette cérémonie, en signe de communion et d'humilité, et renouvela cette invitation en Irlande du Nord. Ce livre témoigne de l'importance de ce geste.


L'histoire de L'Arche

Novalis, 1995

Les communautés de L’Arche proposent une vision nouvelle: accueillir toute personne, quel que soit son handicap ou ses faiblesses, dans des communautés humaines où chacun est accueilli dans toutes les dimensions de son humanité, incluant sa dimension spirituelle. Vanier raconte dans ce journal interne de cette communauté qui a pour fondement le partage de la vie quotidienne avec des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.
On y retrouve le cheminement unique de son fondateur, Jean Vanier, et de tous ceux et celles qui sont venus se joindre à lui pour former aujourd'hui près de cent communautés réparties sur les cinq continents. Il livre les trente premières années de cette aventure: croissance, expansion, difficultés, joies. Il montre également comment l'espérance chrétienne s’incarne dans le développement d’un projet communautaire. Plus qu’une succession de dates et de lieux, Jean Vanier nous révèle les transformations qui se sont opérées dans des centaines de cœurs humains et qui se continuent, afin de changer le monde… un cœur à la fois.