Larmes de silence

Presse de la Renaissance, 2014

A l’occasion des cinquante ans de L’Arche, son fondateur, Jean Vanier, l’une des plus grandes figures contemporaines de la charité, nous ouvre son cœur à travers une méditation sur la vie, la justice, l’amour, l’amitié, la compassion… Un texte bouleversant, magnifiquement illustré par les photos si expressives et émouvantes de Jonathan Boulet Groulx et préfacé par Frédéric Lenoir.

« Larmes de silence a été publié pour la première fois en 1970, juste six ans après que j’ai commencé à vivre avec Raphaël Simi et Philippe Seux. Tous deux avaient été enfermés dans une institution lugubre et violente destinée aux personnes ayant une déficience intellectuelle. Les larmes de ce livre venaient du cri de mon cœur face à la douleur et l’humiliation de tant de personnes abandonnées dans ce genre de terribles institutions ou dans la rue. Elles venaient aussi du cri de colère qui montait en moi face à l’indifférence d’un monde aveuglé par la recherche de toujours plus de richesses, de pouvoir et de succès. Plus profondément, ces larmes appartiennent à ceux qui, à l’époque et aujourd’hui encore, crient silencieusement dans le désespoir de leurs cœurs, sans oser espérer qu’un jour ils seront entendus.
Encore beaucoup trop de personnes, dans trop de pays, demeurent oppressées, humiliées et rejetées. Il y a encore tant d'injustices. Une compassion et une colère indignée sont aujourd’hui toujours nécessaires si nous voulons briser les chaînes qui nous entravent et incarner nos larmes dans des relations qui donnent une nouvelle vie à tous. Ensemble, avec les personnes les plus marginalisées de notre monde, nous pouvons devenir un signe d’espérance pour notre humanité.
»